S’il ne sera pas sur le terrain au coup d’envoi de la rencontre opposant son équipe au Stade Nyonnais (samedi à 17h30, entrée gratuite!), suite à une élongation contractée à la cuisse du côté de Bellinzone, Mustafa Sejmenovic n’en demeurera pas moins nostalgique au moment de prendre le chemin du Stade Municipal. L’Yverdonnois de 33 ans est en effet le plus ancien joueur de l’effectif actuel à avoir foulé cette pelouse. C’était il y a dix-sept ans déjà. “Cela fait un bout de temps, oui, mais je m’en souviens très bien. Ce devait être contre Baden, et l’entraîneur m’avait donné ma chance, tout comme à un autre coéquipier, également très jeune. Nous perdions 1-0 et nous sommes entrés pour les vingt dernières minutes. Le match s’est terminé à 1-1, et nous avions eu les félicitations du coach”, se remémore l’actuel capitaine des Verts. Dix-sept ans plus tard, son équipe évoluera une dernière fois la pelouse du “vieux” Stade Municipal à l’occasion de la venue de Nyon, celui-ci étant en effet rénové à partir de cette semaine et ce pour une durée d’une année et demi (ndlr: lire communiqué dans notre section “news”) afin de garantir un avenir sportif et administratif certain à Yverdon Sport.

Sejmenovic a retrouvé Leandro (buteur brésilien d’YS) avec qui il a joué durant la saison 2007-2008. De bons souvenirs pour le Stade Municipal. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

“Des souvenirs qui vont me traverser la tête

C’est donc peut dire que Mustafa Sejmenovic aurait apprécié prendre part à cette ultime rencontre dans cette enceinte. “J’aurais aimé pouvoir jouer, et au-delà de ça pouvoir aider l’équipe. Le plus important samedi restera en effet les trois points. Ceux-ci nous permettraient d’avoir une avance importante à la reprise, rappelle le défenseur d’YS. Après, c’est sûr, il y aura un pincement au coeur. Il y aura énormément de souvenirs qui vont me traverser la tête. Et puis, il y a également la joie d’attendre la venue de ce nouveau stade.”

Pour finir en beauté et pour que la fête soit totale, les Yverdonnois devront tout de même prendre la mesure du Stade Nyonnais, samedi. Les “jaunes et noirs” ne faisaient pas office de favori cette saison, ayant passablement vu leurs objectifs à la baisse durant l’été. Pourtant, avec un effectif essentiellement composé de jeunes talents, les Nyonnais font forte impression depuis le début de l’exercice, proposant un jeu attrayant. “C’est certainement la formation qui nous avait posé le plus de problèmes au premier tour (victoire difficile 2-0 d’YS), se méfie Mustafa Sejmenovic. C’est une équipe joueuse et insouciante. Mais si nous mettons l’envie et l’implication nécessaire, alors nous réussirons à passer l’épaule.” Quatrième au classement avec onze unités de retard – et un match en moins – le Stade Nyonnais aura également toutes les raisons d’aller chercher la victoire lors de ce derby vaudois, pour ce qui constituera un des duels les plus importants et attendus de la saison.

La victoire et rien d’autre

Pour parvenir à leurs fins, les joueurs d’Yverdon Sport devront tout d’abord retrouvé le jeu qui leur a permis d’imposer leur suprématie sur les autres formations du groupe, notamment en première partie du tour initial. La défaite du week-end dernier face à Bellinzone a fait mal aux Yverdonnois. Orgueilleux et pragmatiques, ceux-ci ne se sont pas formalisés pour pourtant. “On a discuté lundi et, oui, cela nous a embêté de perdre, d’autant plus face à une équipe qui était à notre portée. Mais nous nous sommes aussitôt focalisé sur l’objectif, qui était la venue de Nyon. Nous tenons vraiment à bien finir et à remporter ce match.”

Peyretti, Sejmenovic, Mobulu, plus tôt dans l’année contre Nyon. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Samedi, des animations auront lieu tout au long de la rencontre, laquelle sera également suivie d’une soirée festive afin de savourer pleinement ce moment en compagnie de joueurs, d’anciens joueurs, du staff mais également de vous, chers supporters. Mustafa Sejmenovic et ses coéquipiers se feront d’ailleurs un plaisir de mettre la main à la pâte, notamment en ce qui concerne le service au bar. “Et je peux vous dire qu’il y a des spécialistes cocktails dans cette équipe (rires)!”