Disons-le tout de suite, la rencontre amicale entre Azzurri 90 LS (1L classique) et Yverdon Sport ne constitue pas vraiment une base sur laquelle s’appuyer pour préparer les échéances à venir. En terres lausannoises, les conditions de jeu avec lesquelles ont évolué les deux formations vaudoises n’étaient pas propices au développement d’un football esthétique, en témoigne l’état de la pelouse relativement bosselée du terrain de Chavannes-près-Renens. Dans ce contexte-là, les longs ballons ont été à l’honneur dans chacun des deux camps. Ensuite, les “Azzu” ont drastiquement revu leurs ambitions depuis quelques saisons, optant désormais pour une philosophie axée sur la formation et l’éclosion de jeunes talents. Et face à une formation d’Yverdon Sport expérimentée, les Lausannois n’ont finalement pas fait le poids (victoire 7-0 d’YS).

Les Yverdonnois se congratulent: ils ont inscrits la bagatelle de sept buts face à Azzurri 90 LS.

Débuts réussis pour Cortelezzi

Pour cet ultime test avant la reprise, Jean-Michel Aeby avait décidé de titulariser une première fois son nouvel attaquant Sergio Cortelezzi. Aligné aux côtés de Bunjaku, Ninte et Peyretti, l’Uruguayen a inscrit un triplé sous ses nouvelles couleurs. “Ce n’est normalement pas si simple d’intégrer rapidement un effectif, sachant en plus que j’ai atterri dans un collectif déjà bien rôdé. La qualité du groupe a fait que je me suis tout de suite bien senti. Même si je n’ai pas encore tous les automatismes, j’ai été agréablement surpris d’inscrire trois buts pour ma première apparition.”

Malgré des conditions de jeu particulières, les Verts ont toutefois fait preuve de sérieux tout au long de la rencontre. Les autres réalisations sont venues des pieds de Peyretti (qui a une nouvelle fois fait parler sa patte gauche d’une frappe chirurgicale à 20 mètres des buts), Morelli, Mobulu et Glauser.

YS: la bonne destination

Arrivé il y a une semaine dans la Cité thermale en provenance de Bellinzone, Sergio Cortelezzi s’y particulièrement bien. Le courant a bien passé avec le comité d’YS et l’attaquant espère bien emmener sa nouvelle équipe sur le chemin de la Challenge League ce printemps. “Yverdon Sport, c’est la formation qui, selon moi, proposait le jeu le plus séduisant durant le premier tour. Je suis heureux d’évoluer ici, et espère bien retrouver l’échelon supérieur avec cette équipe.” Une catégorie de jeu que l’Uruguayen connaît bien, lui qui y a évolué avec Lugano, Chiasso, Wil et Le Mont.

Sergio Cortelezzi n’a pas manqué ses débuts, lui qui inscrit un triplé, samedi.

La préparation hivernale arrivant à son terme, les Yverdonnois ont ainsi ponctué leur série de matches amicaux par un ultime succès, le quatrième en six rencontres (deux nuls, zéro défaite). Un bilan très satisfaisant avant de retrouver la compétition ce dimanche, à l’extérieur, où YS affrontera Sion II (coup d’envoi: 15h). Avec le plein de confiance.

#AllezYS