Anthony Braizat l’avait annoncé dans notre article “Match après match” de ce vendredi… “Il faudra se méfier des coups de pieds arrêtés”, avait-il lâché. Une mise en garde qui résume finalement relativement bien le scénario de la rencontre de samedi soir, au Stade Municipal d’Yverdon-les-Bains. Car c’est en effet sur une contre-attaque, ainsi que sur coup franc que sont tombés les buts bavoisans, dont l’égalisation est venue au bout du temps additionnel. Cruel.

L’entame de match était telle qu’annoncée. Alors qu’YS tentait timidement de développer son jeu, le block de Bavois évoluait relativement bas sur le rectangle vert et frappait essentiellement en contre-attaque. La stratégie s’est avérée payante, puisque c’est bel et bien le FC Bavois qui a inscrit le premier but à la 9ème minute sur un contre bien conclu par Alvarez. “Le staff nous avait prévenu que le match allait se jouer sur ce genre d’actions. Qu’ils joueraient en contre et tenteraient de bloquer notre jeu en faisant des fautes. De notre côté, nous n’avons tout simplement pas répondu présent dès le début. Même s’ils n’ont pas eu de grosses occasions, ils sont mieux entrés que nous dans le match”, résumait Bruno Caslei au terme de la rencontre.

Bruno Caslei © Photo : Champi

Il aura fallu attendre la seconde période pour qu’YS retrouve son jeu, celui qui lui a permis de caracoler en tête du classement jusqu’à maintenant, comme si un déclic avait eu lieu lors de la pause, ce que confirmait Bruno Caslei : “À la mi-temps, le coach a crié. Alors que ses consignes étaient claires dès le début, nous ne les avons pas suivies en première mi-temps. Nous nous sommes réveillés après la pause et nous avons montré un meilleur visage, je crois que tout le monde l’a vu”. Cette envie et cette rage que tous les spectateurs du Stade Municipal connaissent, ont permis à Yverdon Sport d’égaliser à la 53ème minute, sur un penalty transformé par Aravidis. Après une ribambelle d’occasions, YS a finalement passé l’épaule à la 82ème par Morelli. “On passe l’épaule, puis vient ce goal. C’est pas de chance mais on fait une faute bête juste après la ligne médiane… En plus, on sait qu’ils sont dangereux sur coups de pieds arrêtés et sur les contres. Ils nous ont eu avec ça.”. La rencontre s’est terminée ainsi, sur ce score de 2-2, après un goal à la toute dernière seconde du FC Bavois.

Fabio Morelli fête son but devant les spectateurs du Stade Municipal. © Photo : Champi

De son côté, Bruno Caslei avait donc un sentiment aigre-doux au terme des 90 minutes, puisqu’il revenait dans le onze de base de l’équipe avec une performance appréciée des spectateurs du Municipal. “Je suis heureux d’être revenu à cette place de titulaire. J’avais besoin de cette opportunité pour montrer de quoi j’étais capable. Aujourd’hui, je suis satisfait de ma performance personnelle.” résumait-il.

Prochaine rencontre pour YS : samedi 19 octobre 2019 à 16h, au Paul-Grüninger-Stadion afin d’y affronter le SC Brühl, actuel 5ème au classement de Promotion League, à 10 points des verts et blancs. Espérons que cette fois, les Yverdonnois termineront la rencontre avec 3 points.

#AllezYS

© Photo : Champi