YS s’impose 0-2 face au SC Brühl grâce à des réalisations signées Cortelezzi et Bunjaku. Les Yverdonnois reviennent de St-Gall avec 3 points alors que Carouge, adversaire direct à la promotion en Challenge League, fait match nul et se retrouve désormais à 12 points.

Hugo Fargues, Sergio Cortelezzi (0-1). (c)PHOTO: OLIVIER ALLENSPACH/FLASHPRESS

Les Yverdonnois savaient qu’en cas de victoire du côté de Brühl, ils pouvaient frapper un nouveau grand coup en tête du championnat de Promotion League. C’est désormais chose faite ! Du côté de St-Gall, Sébastien Le Neün et ses coéquipiers ont imposé dès la première minute leur style de jeu. Le ballon tourne, et les hommes de Jean-Michel Aeby se créent les premières occasions du match, à l’image de Muamer Zeneli qui prend sa chance à plusieurs reprises en début de rencontre. Pendant ce temps-là, les St-Gallois proposent une stratégie malheureusement vue lors des dernières rencontres basée sur la contre-attaque et un style défensif appuyé. Mais cela ne suffit pas face à YS.

Sergio Cortelezzi a tout d’abord ouvert le score à la 38ème minute sur un corner magnifiquement botté par Muamer Zeneli. Le latéral a d’ailleurs pris sa chance plusieurs fois durant la rencontre en frappant de loin, le ballon ne passant jamais très loin du cadre. Pendant ce temps et jusqu’à la fin de la première minute, Brühl pousse et propose un jeu toujours aussi rugueux. Fort heureusement l’arbitre du jour tient son match et sanctionne les deux équipes lorsque cela est nécessaire.

Gentian Bunjaku laisse sur place Sanijel Kucani et marque le 0-2 à la dernière seconde de jeu. (c)PHOTO: OLIVIER ALLENSPACH/FLASHPRESS

La deuxième période démarre exactement comme la première. Le SC Brühl qui pousse, amène du danger et profite de quelques contres-attaques pour se retrouver face à la défense yverdonnoise. Toutefois la charnière centrale Le Neün – Le Pogam ne sera jamais grandement inquiétée et cela permet aux Yverdonnois de poser leur jeu. M. Huwiler arbitre du jour expulsera deux joueurs du SC Brühl à la 75ème et 90ème minute pour jeu dur. Après avoir piqué un ballon à mi-terrain et dribblé le gardien, Gentian Bunjaku s’en va à la 95ème minute inscrire le 0-2. Trois points mais pas seulement, puisqu’Étoile Carouge fera 4-4 face au FC Bâle II, ce qui permettra à YS de creuser encore plus l’écart au classement en mettant son adversaire direct à 12 points alors que 15 points restent en jeu. L’objectif de la Challenge League se rapproche de plus en plus…


La réaction d’après-match: Norman Peyretti est revenu avec nous sur la rencontre.

” On est conscients de nos qualités et on sait ce qu’on a à faire sur le terrain. Chaque match est une finale”

Norman Peyretti

YS: Norman Peyretti, quelle analyse faites-vous de cette victoire face à Brühl aujourd’hui ?

NP: On savait que ce serait une rencontre compliquée et intense. C’est une équipe qui est rugueuse et qui va au duel. Lors du premier match à la maison nous avions pu le voir. Nous avons bien démarré la rencontre et nous avons pu poser notre jeu d’entrée et nous créer des occasions. De leur côté ils ont essayé de profiter des contres mais n’ont pas été très dangereux. Au fur et à mesure du match nous avons pris le dessus, tant dans le jeu que dans les duels, tout en restant propres. Ce premier but nous a fait énormément de bien mais nous n’étions pas complètement rassurés avant d’avoir inscrit le deuxième. On le sait, contre ces équipes qui sont parfois imprévisibles nous ne sommes pas à l’abri de concéder un but… Mais nous sommes restés solidaires et Gentian nous délivre et nous permet de fêter sereinement cette victoire.

YS: Le SC Brühl propose un jeu très intense. Pensez-vous que nous devons nous attendre à un style de jeu similaire, samedi 15 mai prochain contre le SC Cham ?

NP: Sur ce match on a vu qu’ils ont débuté derrière en bloc et puis ils ont joué les contres qu’ils avaient à jouer. Sur contre-attaque ils se sont montrés dangereux mais c’est normal avec cette stratégie. À nous de faire le jeu, de nous créer des occasions et d’essayer de marquer. Pour le prochain match à la maison j’espère que nous serons encore plus fluides dans le jeu et que nous réussirons à nous créer encore plus d’occasions. Il n’y aura pas tellement d’enjeu pour eux, ce qui leur permet de jouer sans pression, mais de notre côté nous allons tout tenter pour obtenir la victoire.

Norman Peyretti entré en deuxième période. (c)PHOTO: OLIVIER ALLENSPACH/FLASHPRESS

YS: La concrétisation de l’objectif approche, quel est l’état d’esprit par rapport à cela, y a-t-il plus de pression ?

NP: Il n’y a pas énormément de pression. On est conscients de nos qualités et on sait ce qu’on a à faire sur le terrain. On est pas naïfs et on sait que chaque match est une finale pour nous et on essaie de se rapprocher du titre pour pouvoir finir premier de Promotion league et monter en Challenge League.

#AllezYS

© Photos : Flashpress/ Allenspach