Après avoir concédé leur premier nul de la saison (1-1) mercredi à Nyon, les joueurs d’Yverdon sport accueillent le SC Brühl, samedi (17h30). Le milieu de terrain Nehemie Lusuena évoque avec nous cette rencontre.

Jusqu’à présent, le SC Brühl n’a jamais (véritablement) connu la défaite. Si les Saint-Gallois s’étaient inclinés en ouverture de championnat face à Carouge (3-0), les Genevois s’étaient finalement vu retirer les trois points de ce succès après une erreur administrative. Le SC Brühl, fessé d’entrée sur le terrain ? Force est de constater que cet épisode a plutôt fait office d’électrochoc pour les pensionnaires du Paul-Grüninger Stadion, qui n’ont plus perdu depuis. Après huit rencontres, soit une de plus que les Yverdonnois, ils pointent même à la seconde place du classement, une unité seulement derrière YS.

Toujours la même volonté

Alors samedi, les hommes de Jean-Michel Aeby devront redoubler d’efforts s’ils entendent reprendre le large en tête de la Promotion League, deux jours après les premiers point égarés face au Stade Nyonnais. Pour Nehemie Lusuena, ces deux points lâchés mercredi à Colovray n’ont d’ailleurs nullement altéré le moral de ses coéquipiers. “Nous n’avons rien perdu de nos moyens. Le moral, l’envie de gagner et la volonté de mettre toujours le plus de buts possibles sont encore intactes. Et puis nous avons conservé notre invincibilité.”

Nehemie Lusuena, ici au duel avec un joueur du Stade Nyonnais.

Face à Nyon, les Verts se sont faits surprendre en première mi-temps par une formation qui avait véritablement sorti les crocs afin de faire tomber pour la première fois les Yverdonnois cette saison. “C’est vrai que l’on ne s’attendait pas à ce qu’ils rentrent dans le match ainsi. C’est la première fois qu’une équipe nous tient tête comme ça. Si cela est dû à la fatigue de la semaine anglaise ? Pas du tout. La fatigue n’est pas une excuse. Maintenant, c’est à nous d’en faire un peu plus, d’être peut-être un peu plus méchants sur le terrain aussi, dans le bon sens du terme.”

Accent mis sur la récupération

Avant la rencontre de samedi, la troisième en sept jours, les Verts mettront essentiellement l’accent sur la récupération, effectuant notamment des séances de cryothérapie. Ont-ils déjà évoqué et analyser l’adversaire ? “Disons que nous parlons d’abord de nous-même, de ce que nous pouvons modifier par rapport à la rencontre de mercredi. Mais l’objectif sera d’entrer sur le terrain avec plus d’intensité, afin de ne pas se mettre en danger, cette fois-ci”, détaillait Nehemie Lusuena, qui a vécu sa deuxième titularisation à Colovray.

Nehemie Lusuena, face à Black Stars en début de championnat.

Pour la réception du SC Brühl, seul Norman Peyretti souffre encore d’une blessure au tendon contractée il y a deux semaines. Sinon, Jean-Michel Aeby dispose de l’ensemble de son effectif pour affronter les Saint-Gallois. Et nul doute que le technicien d’YS aura besoin de toute son équipe pour aller chercher les trois points face à un adversaire bien décidé à déjouer les plans d’Yverdon Sport. Tous au Stade samedi !

Si vous hésitiez encore, voici les cinq bonnes raisons de venir au Stade municipal, samedi:

  1. Yverdon Sport et le SC Brühl occupent respectivement les deux premières places du classement de Promotion League. La rencontre s’annonce palpitante.
  2. YS réalise un départ (presque) parfait cette saison. En sept rencontres, les Verts l’ont emporté à six reprises. Soit le même départ que la saison passée, où les Yverdonnois avaient concédé leur premier nul lors de la septième journée. 
  3. Yverdonnois (25 buts) et Saint-Gallois (17 buts) disposent des deux meilleures attaques du championnat. La rencontre de samedi promet de faire des étincelles. 
  4. Le jeu proposé depuis le début de la saison et de très bonne facture et les fidèles supporters d’YS n’hésitent pas à le relever. Samedi, les joueurs auront à nouveau à cœur de démontrer un football attrayant et spectaculaire. 
  5. L’année dernière, au Stade Paul-Grüninger-Stadion, Mustafa Sejmenovic et ses coéquipiers étaient allés chercher une victoire impensable du côté de Saint-Gall (4-2), alors qu’ils étaient menés 0-2 et évoluaient à dix depuis la 30e. Face à Brühl, le scénario est souvent rocambolesque.

#AllezYS

© Photo : Flashpress/ Allenspach