Trois batailles. Voilà ce qui reste à livrer à Yverdon Sport cette année, afin de ponctuer de la meilleure des manières une première partie d’exercice simplement stratosphérique. A trois semaines de la trêve hivernale, les hommes d’Anthony Braizat possèdent une avance confortable de onze points sur le Stade Nyonnais et sur Rapperswil, alors que neuf sont encore en jeu en cette fin d’année. De quoi maintenir l’écart ? Oui, mais les Verts n’entendent pas uniquement conserver ce différentiel et comptent bien accroître leur avance avant la (longue) pause. Ainsi, l’hiver pourrait s’avérer plutôt paisible du côté de la Cité thermale et YS pourrait aborder l’année 2020 avec une certaine assurance. Avant cela, il reste encore à l’équipe l’occasion de frapper trois derniers coups: au Cornaredo (le 10 novembre), face à Bellinzone ainsi qu’à domicile face au Stade Nyonnais six jours plus tard. Mais avant cela, les Yverdonnois se déplacent ce samedi à Cham (11e) pour y affronter un adversaire qu’il n’est jamais facile de déjouer, et qui reste sur une probante victoire 1-0… du côté de Nyon.

Partir à la guerre

“Nous nous apprêtons à affronter une équipe très agressive et compacte, qui évoluera certainement dans son 4-2-3-1 et qui misera sur le contre”, analyse l’entraîneur Anthony Braizat. Pour rappel, la saison dernière, Cham avait plutôt bien convenu aux Yverdonnois, lesquels s’étaient imposés par deux fois (3-0 à l’extérieur et 3-1 à domicile). “Cela ne veut pas dire que c’est une équipe qui nous convient bien, car elle a aussi évolué. Ce sera donc à nous d’être prêts pour cette rencontre et de rentrer avec la détermination nécessaire. Les conditions de jeu ne seront pas idéales, sur un terrain qui devrait être gras avec les averses qui sont tombées ces derniers jours. Il faut se préparer à partir à la guerre!”

Franck Nioby, intransigeant dans les duels. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Un onze remodelé

Pour ce déplacement, l’entraîneur d’YS sera privé de Nehemie Lusuena (suspendu), Jules Haabo, François Marque et Alessandro Ciarrocchi (blessés). Les deux derniers nommés seront d’ailleurs indisponibles pour une durée de quatre à six semaines et manqueront donc les dernières échéances de l’année. Ciarrocchi, dont le rôle de sentinelle sur la pointe de l’attaque s’est avéré précieux depuis le début de la saison, ainsi que Lusuena, infatigable à mi-terrain, manqueront au collectif des Verts, même si leur entraîneur détient une confiance inébranlable en son groupe. “Depuis le début, nous faisons énormément tourner dans l’effectif et, samedi, ce sera l’occasion pour d’autres joueurs de prendre leur place et de montrer qu’ils sont prêts. Nous n’allons pas changer de système pour combler ces absences, mais tenterons d’imposer la philosophie qui est la nôtre.” A noter encore que Hugo Fargues, qui avait d’ailleurs inscrit un doublé lors de la précédente rencontre face à Cham, est de retour de blessure et sera éligible pour la rencontre de ce week-end.

“La semaine passée face à Bale II, nous avons été intéressants en zone une et deux mais avons manqué de créativité et de vitesse en zone trois. A nous d’y remédier” Anthony Braizat le sait, cette rencontre a toute son importance avec les deux affrontements cruciaux que s’apprêtent à vivre ses joueurs dans les deux semaines à venir. Le coup d’envoi sera donné à 16h au Stadion Eizmoos. Allez YS!

© Photo : Flashpress/ Allenspach