Yverdon Sport a enchaîné avec un quatrième succès de rang, samedi devant son public. Les Verts ont livré un véritable récital face à Etoile Carouge (6-0).

Quelle démonstration ! Les joueurs d’Yverdon Sport ont envoyé un message clair à toute la Promotion League grâce à cette victoire face à Carouge : cette saison, il faudra en vouloir plus que les Yverdonnois pour briguer la tête du championnat. Car samedi, face à des Genevois qui font également office de favori à la promotion, les Vaudois étaient simplement irrésistibles, amenant du danger depuis partout. Sergio Cortelezzi, titulaire pour la première fois à la pointe de l’attaque, a inscrit un triplé et a montré la voie à suivre à ses coéquipiers.

Triplé pour Cortelezzi

C’est lui, l’attaquant italo-uruguayen, qui a ouvert le score, s’élevant plus haut que tout le monde sur un corner de Fargues. C’est encore lui qui a inscrit deux buts pleins de lucidité après la pause, donnant ainsi un avantage suffisant à son équipe. Avant cela ? Le Pogam, une nouvelle fois impressionnant sur son côté gauche, est venu tromper la vigilance du portier Chappot d’une frappe puissante aux 20 mètres juste avant la mi-temps. Le tournant du match, sans doute.

Car avant l’ouverture du score, les Genevois se sont montrés dangereux à plusieurs reprises. A chaque fois, le portier Kevin Martin a posé son veto, notamment sur des tentatives de l’attaquant Vitkieviez. Les 39e et 42e minutes de jeu, c’est donc le moment qu’ont choisi Cortelezzi et le Pogam pour donné deux longueurs d’avance à YS. Un véritable coup de massue pour les Stelliens.

William Le Pogam s’est montrés très en vue sur son côté, inscrivant d’ailleurs son premier but sous les couleurs d’YS.

Une attaque de feu

Ensuite, le récital s’est poursuivi et les attaquants d’Yverdon Sport se sont régalés. Peyretti et Ninte ont été particulièrement en vue sur leur côté, débordant sans cesse la défense de Carouge. “Physiquement, j’arrive au top de ma forme, déclarait d’ailleurs Marculino Ninte au terme des débats, avant de revenir sur sa passe décisive pour le deuxième but personnel de Cortelezzi: je savais qu’il allait la mettre en fond. Ce qui fonctionne à l’entraînement fonctionne en match. C’est extrêmement bon pour lui, pour sa confiance.”

Un sentiment partagé par le numéro 23 d’YS. “C’est sûr que pour un attaquant, c’est toujours bon de marquer. Je remercie d’ailleurs le staff pour la confiance qu’il m’a maintenue depuis mon arrivée ici (ndlr: l’hiver dernier), sachant que je n’avais pas forcément le rythme espéré lors de mes débuts. Aujourd’hui, ces buts sont le fruits d’un grand travail de toute l’équipe. Evoluer avec des ailiers aussi rapides et techniques, c’est l’assurance de recevoir de bons ballons sur la pointe de l’attaque.”

Face à Carouge, il a été aligné d’entrée pour la première fois depuis le début de la saison. Une concurrence, notamment avec Gentian Bunjaku, que Sergio Cortelezzi vit plutôt bien. “En tant que professionnel, on doit montrer la bonne attitude et attendre que nos opportunités arrivent, pour les saisir. Depuis cet été, je me sens particulièrement bien.” Sur le terrain, cela s’est donc traduit par un triplé. Les deux dernières réalisations sont l’œuvre d’Allan Eleouet (83e) et de Gentian Bunjaku (84e).

Allan Eleouet a de nouveau fait trembler les filets. Bien Servi par Lusuena, il a envoyé un missile sous la transversale.

Une prestation d’ensemble

Reste qu’il est difficile de mettre précisément un joueur en exergue, tant l’ensemble des Yverdonnois ont livré une performance de choix. En défense, les joueurs d’YS n’ont laissé que très peu d’espaces à leurs adversaires, eux qui viennent de permettre à leur équipe de réaliser un deuxième blanchissage en quatre parties. Avec 18 buts inscrits et deux encaissés, quatre victoires de rang, les Yverdonnois pointent solidement en tête de la Promotion League. Un départ idéal.

Retrouvez la galerie photo de la rencontre face à Carouge:

© Photo : Flashpress/ Allenspach

#AllezYS