Si nous avions demandé aux spectateurs du Paul-Grünnigen-Stadion à la 32ème minute si Yverdon allait bien remporter ce match, vous pouvez être certain que personne n’aurait parié 1 centime sur la formation nord vaudoise. Et pourtant !

Une première mi-temps à oublier

À l’image, il faut le dire, des dernières rencontres dont l’entame de match yverdonnoise a été complètement ratée, YS n’est pas parvenu à développer son jeu durant les premières minutes du match. À la 5ème minute déjà, l’attaquant du SC Brühl Nico Abegglen inscrivait déjà le 1-0 en interceptant une passe en retrait (un peu courte) pour Kevin Martin. 17 minutes plus tard, Abegglen toujours, doublait la mise en réceptionnant un centre de Pizzi qu’il n’avait plus qu’à pousser au fond des filets. 2-0 après 22 minutes de jeu, cela pouvait difficilement être pire… Difficile, mais pas impossible, puisque pour couronner le tout, Shaho Maroufi s’est fait expulser à la 31ème minute pour une intervention de derniers recours, juste devant les 16 mètres Yverdonnois. “C’est vrai que cette année nous avons souvent eu des prestations “à deux visages”, commentait Alessandro Ciarrocchi après la rencontre, avant d’ajouter “Cela n’a pas que du négatif. Ça a aussi permis de développer un fort esprit d’équipe et une fierté au sein du groupe. Il s’agit d’un groupe formidable doté d’importantes valeurs techniques. Une fois en difficulté, les joueurs se rassemblent et font ressortir le meilleur d’eux-mêmes. Maintenant, nous devons continuer à travailler pour que cela ne se reproduise plus.” Après 22 minutes de folies et quelques changements plus tard, les joueurs ont quitté la pelouse pour rejoindre les vestiaires avec ce score de 2-0 inchangé.

Alessandro Ciarrocchi et Nehemie Lusuena (Archives) (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Une deuxième rencontre qui débute

En deuxième mi-temps, c’est un tout autre match qui a débuté, avec une nouvelle équipe d’Yverdon Sport. Il faut croire qu’Anthony Braizat a su trouver les mots à la mi-temps… Bruno Caslei a inscrit le 2-1 à la 54ème minute d’une superbe tête, et c’est Marculino Ninte qui a doublé la mise pour YS 1 minute plus tard, suite à une superbe déviation de Ciarrocchi. “Le club a fait de gros sacrifices pour monter cette équipe… Et comme je l’ai expliqué, lorsque nous sommes en difficultés nous donnons le meilleur de nous-même. Lorsque nous sommes entrés sur le terrain en deuxième mi-temps, tous les joueurs ont joué avec le coeur en ne pensant qu’à l’objectif et à rien d’autre : la victoire. On ne s’est pas beaucoup parlé dans le vestiaire mais nous nous sommes dit que nous reviendrions sur le terrain pour gagner”, expliquait Ciarrocchi, auteur d’une très bonne deuxième mi-temps et impliqué sur le goal de Ninte. “Je suis content de ma prestation, oui. Je porte ce maillot avec honneur. L’année passée je suis venu pour monter en Challenge League et ça n’a pas pu se faire. Cette année, je sens que nous avons une équipe vraiment très forte. Pour moi ce n’est pas important de juste bien jouer mon match, mais de faire en sorte que l’équipe joue bien et que je me dédie au groupe. C’est ensemble que l’on montera.” Sébastien Le Neün et Ridge Mobulu sont venus conclure la victoire des Verts et Blancs avec respectivement un but de la tête et une reprise de volée. Score final, 2-4, et un départ de Saint-Gall rempli d’émotions. Le club entier souhaite remercier (comme chaque année) le SC Brühl pour la réception.

YS pointe toujours à la première place du classement de Promotion League 2019-2020 avec 33 points et 8 points d’avance du FC Stade Nyonnais. Prochain rendez-vous au Stade Municipal : samedi 26 octobre 2019 pour YS – FC Basel II, à 17h30. Ce sera également l’occasion de fêter les 20 ans de notre groupe de supporters, les Verts-play, qui offriront la soupe aux pois. Le club tout entier les remercie pour ces 20 ans d’encouragements, et vous propose de venir fêter cet anniversaire avec nous, au terme de la rencontre. À samedi !

#AllezYS