Hier soir (mardi), après avoir mené au score 1-0 durant plus de 60 minutes, YS a finalement cédé à Payerne. Score final : 1-2 face à Neuchâtel Xamax. Le but yverdonnois a été inscrit par Ninte. Les spectateurs du Stade Municipal payernois ont pu profiter d’une belle rencontre, intense et intéressante de par les occasions que se sont créées les deux équipes.

Fabio Morelli. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Anthony Braizat partage avec nous sa lecture de cette rencontre.

A.B : “On a vu deux mi-temps complètement différentes. Dans la première période, l’objectif tactique était d’aller chercher l’adversaire très très haut, de mettre une grosse pression et d’être culottés ! On doit prendre du plaisir contre des adversaires comme Xamax et on l’a très très bien fait. On les a étouffés, on est allés les chercher très haut et tout le monde a répondu présent. On a peu été mis en danger et on en a créé beaucoup. Le 1-0, c’était le strict minimum. Je suis satisfait du groupe, il y avait une énergie, une envie et une détermination excellente. On a été dominateurs lors de cette première mi-temps. En 2ème période, on a joué avec des joueurs qui sont arrivés en cours de préparation, qui ont moins d’entraînements que les autres. Ce qui est embêtant, c’est que durant cette mi-temps on n’a pas répondu à l’objectif d’aller chercher l’adversaire plus haut. On a joué beaucoup plus dans la verticalité, beaucoup moins collectif. Même si on s’est créé 3-4 grosses situations de but, défensivement on a donné les buts à l’adversaire. Après, on est en préparation pour travailler et cela fait partie de cette phase. J’ai vu des joueurs un peu baisser la tête, ce que j’ai apprécié car ça démontre un bon état d’esprit et qu’ils sont concernés. Contre Sochaux, on va mettre une autre équipe. On va travailler et y aller aussi au culot.

Mustafa Sejmenovic salue son ancien staff. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Nous avons choisi ces matchs pour nous mettre en difficulté. Gagner en préparation 4-0, cela ne m’intéresse pas. Aujourd’hui, nous avons privilégié de jouer de gros matchs pour viser une augmentation de notre niveau de jeu. Cela nous prépare pour notre futur, dans le jeu et dans l’attitude. C’est là qu’on va voir le réel état d’esprit du groupe. C’est le groupe le plus important. Certes, la fatigue sera là, certes ces adversaires pratiquent un football plus physique, mais c’est grâce à ces aspects-là qu’on va travailler le jeu par l’intelligence et par le collectif.”

YS se déplacera samedi 6 juillet 2019 au Stade des Cantons d’Audincourt pour y affronter le FC Sochaux à 18h.

Allez YS !

© Photo : Flashpress/ Allenspach