Yverdon Sport est allé s’imposer à Kriens mercredi soir 2-0. Un succès très important contre la lanterne rouge, acquis grâce à des réussites de Vasko kalezic et Allan Eleouet.

Il y a des succès qui ont un peu plus de valeur que d’autres. Celui obtenu sur le très familial Kleinfeld de Kriens en fait partie. Avant cette septième ronde de Challenge League, Yverdonnois et Lucernois n’étaient séparés que d’une petite unité et tous n’avaient pas encore engrangé de victoire dans ce championnat. Une saison encore très longue et qui n’allait de toute évidence pas s’écrire de manière si prématurée, deux mois seulement après le début des hostilités en Challenge League. Mais celui qui ressortirait vainqueur de ce duel allait sans aucun doute remporter dans le même temps un avantage psychologique : celui de pouvoir évoluer de manière un peu plus sereine dans les jours à venir, sans voir planer au-dessus de lui le spectre de la dernière place. Yverdon Sport a ainsi parfaitement choisi son moment pour aller cueillir sa première victoire de l’exercice ce mercredi (2-0) et poursuivre son excellente série. Après un nul probant contre Aarau (1-1) et une victoire contre Wil en Coupe (3-0), les hommes d’Uli Forte ont à nouveau montré un beau visage dans le canton de Lucerne.

Joueurs et supporters ont fêté ensemble leur première victoire de l’exercice ce mercredi.

A Kriens, YS n’a mis que cinq minutes pour prendre les devants. Le Monténégrin Vasko Kalezic a confirmé sa bonne forme du moment en trompant d’une frappe croisée le portier du SCK Pascal Brügger. Les joueurs d’Yverdon Sport ont continué à pousser avant de se relâcher et de laisser leur adversaire du jour se procurer des occasions. Mais l’importance n’était pas forcément à l’esthétisme ce mercredi et Uli Forte avait surtout à cœur de repartir du Kleinfeld avec les trois points. Car ce succès lui permettrait de pouvoir aborder de nouveaux schémas dans sa méthodologie d’entraînement. Depuis son arrivée, le Zürichois a mis l’accent sur la solidité défensive et ce travail porte aujourd’hui ses fruits. En six rencontres sur le banc d’YS, Uli Forte a vécu trois “clean-sheet” (ndlr : zéro but encaissé).

But libérateur d’Eleouet

La deuxième période a été équilibrée et le match a baissé un peu en intensité. La délivrance est finalement venue des pieds d’Allan Eleouet. Entré quelques minutes plus tôt, l’ailler d’YS a parfaitement repris un coup-franc de Mischa Eberhard. 2-0 score final, une victoire très importante pour les Yverdonnois qui poursuivent ainsi sur leur excellente dynamique. Prochain match ce samedi (18h) au Stade municipal contre Vaduz !


La réaction du capitaine William Le Pogam :

YS : La première victoire d’YS en championnat est arrivée. Elle qu’elle fait du bien !

WLP : Elle fait énormément de bien, c’est certain. C’était un match très difficile, presque plus dur que certaines parties que nous avons jouées cette saison contre des favoris du championnat. Il y a le contexte, le classement, l’enchaînement des matchs : plusieurs facteurs ont rendu cette rencontre compliquée. La fatigue s’est faite un peu ressentir mais nous voulions à tout prix cette première victoire, surtout face à un concurrent direct du moment.

YS : Comment vous sentiez-vous avant d’entrer sur le terrain ce soir ?

WLP : Nous sommes simplement entrés sur le terrain avec l’envie de repartir avec les trois points. Il n’y avait pas d’appréhension.

YS : La série est bonne en ce moment. On a l’impression que l’équipe a véritablement lancé sa saison. C’est un peu votre sentiment aussi ?

WLP : On commence à bien comprendre le système et les attentes de l’entraîneur, oui. On encaisse de moins en moins de buts ; on se montre compacts et solidaires sur le terrain. Et je trouve que nous avons encore une bonne marge de progression. C’est de bon augure pour la suite et la réception de Vaduz !


© Photos : Flashpress/ Allenspach

#AllezYS