Yverdon Sport s’est imposé contre le FC Münsingen 2-0, grâce à un doublé de Sergio Cortelezzi. Jean-Michel Aeby avait annoncé un match “compliqué, avec des adversaires agressifs, de grands gabarits qui privilégient les longs ballons par dessus la défense”, et ce fût le cas au Sandreutenen de Münsingen aujourd’hui. À cela, ajoutons un terrain de très mauvaise qualité et tous les ingrédients étaient réunis pour un match piège. Les Yverdonnois ont sû l’éviter avec la même recette que lors des cinq premières rencontres de championnat : de la jouerie, une rigueur défensive à toute épreuve, une efficacité offensive unique et un mental d’acier.

Kevin Martin le confirma d’ailleurs dans sa réaction d’après-match : “On savait que ce serait un match compliqué contre une équipe qui joue souvent des longs ballons, qui ne pose pas le jeu, et ceci dans des conditions ne sont pas faciles. Mais on est entrés sur le terrain avec la bonne mentalité, on a mis la main sur le jeu et cela nous a permis de faire ce que l’on voulait.”. Les joueurs d’Yverdon Sport ont globalement dominé la première mi-temps mais ont manqué de percussion en dernière zone. Il a fallu un penalty provoqué par Hugo Fargues et transformé par Sergio Cortelezzi à la 29ème minute pour changer la donne. L’attaquant Uruguayen a même doublé la mise à la 45ème minute, suite à une frappe de Mustafa Sejmenovic relâchée par le gardien adverse.

Pour Kevin Martin, cet avantage à la marque ne doit rien au hasard à la pause. “On gagne 2-0 à la mi-temps et c’est totalement mérité. On aurait pu en mettre plus, mais ce qui compte c’est la confiance. Aujourd’hui, on se crée des occasions et on marque des buts, l’équipe fait un excellent boulot globalement, ce qui nous permet de ne pas encaisser de goals.”

William Le Pogam et Hugo Fargues. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

La deuxième mi-temps est du même acabit que la première. Comme avant le thé, les Bernois arrivent à se glisser – spécialement à deux reprises – dans la zone dangereuse, mais heureusement pour YS le portier Kevin Martin a sorti deux parades décisives. “On est une équipe qui aime avoir le contrôle du ballon, on pousse nos adversaires à jouer plus bas et par conséquent ils sont obligés de jouer en contre-attaque. Avec Chris (Guedes) on doit maîtriser ça et être super focus pour essayer de guider les joueurs dans le placement et éviter des situations compliquées. Aujourd’hui, cette concentration m’a souri avec un arrêt en première mi-temps puis un arrêt en toute fin de match, pour rester à zéro goal encaissé.”

Aujourd’hui plus que tout il est très important de noter l’importance et la qualité de l’ensemble de l’effectif yverdonnois, d’autant plus au départ d’une double semaine anglaise (avec 5 rencontres en 14 jours). Un véritable challenge de gestion sportive pour Jean-Michel Aeby qui peut compter sur un effectif bien garni sur toutes les lignes. C’est d’ailleurs la conclusion de Kevin Martin aujourd’hui :”Je suis très content du groupe, tant la ligne défensive et la ligne offensive, tout le monde tire à la même corde. Le coach nous demande vraiment un travail d’équipe qu’on fait bien et je voudrais leur dire bravo à tous, vraiment. Que l’on continue comme ça pour poursuivre sur notre série de victoires.”

Ce mercredi à 19h30 YS affronte le FC Stade-Nyonnais au Centre Sportif de Colovray. Le Stade Nyonnais pointe actuellement à la 10ème place du classement avec 8 points, ce qui ne reflète pas les ambitions du club de Colovray. Un match qui s’annonce donc difficile pour les hommes de Jean-Michel Aeby. À mercredi !

#AllezYS

© Photo : Flashpress/ Allenspach